NOUVELLES
20/08/2014 09:23 EDT | Actualisé 20/10/2014 05:12 EDT

Stephen Harper qualifie l'assassinat du journaliste James Foley par l'ÉI d'acte «dégoûtant»

ASSOCIATED PRESS
FILE - In this Friday, May 27, 2011, file photo, journalist James Foley responds to questions during an interview with The Associated Press, in Boston. A video by Islamic State militants that purports to show the killing of Foley by the militant group was released Tuesday, Aug. 19, 2014. Foley, from Rochester, N.H., went missing in 2012 in northern Syria while on assignment for Agence France-Press and the Boston-based media company GlobalPost. (AP Photo/Steven Senne, File)

CHILLIWACK, C.-B. - Le meurtre du journaliste américain James Foley par le groupe extrémiste État islamiste en Irak fait partie d'une «dégoûtante» campagne terroriste mise en place dans toute cette région du globe, a affirmé le premier ministre Stephen Harper, mercredi.

Selon lui, cette campagne menace de plus en plus de pays. M. Harper estime que le groupe terroriste représente une menace grandissante à la sécurité du Canada. Il a ajouté qu'il demeurait en contact avec les principaux alliés du pays. De nouvelles mesures pourraient être annoncées au cours des prochains jours.

James Foley a été assassiné par l'État islamique qui a diffusé une vidéo de la décapitation intitulée «Message à l'Amérique».

L'acte barbare des islamistes extrémistes a été condamné aux quatre coins de la planète.

Déjà l'Allemagne s'est s'engagée à fournir des armes aux Kurdes pour combattre les rebelles de l'État islamiste. Le ministre de la Défense de l'Italie dit espérer que son pays pourrait faire acheminer des mitrailleuses, des munitions et des roquettes anti-char.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?

INOLTRE SU HUFFPOST