NOUVELLES
20/08/2014 12:48 EDT | Actualisé 20/10/2014 05:12 EDT

Pérou : des bijoux de l'éminence grise de Fujimori vendus 200.000 dollars aux enchères

Le gouvernement péruvien a retiré quelque 200.000 dollars de la vente aux enchères de bijoux et de montres de luxe évalués à un million de dollars et ayant appartenu à l'éminence grise de l'ancien homme fort du Pérou Alberto Fujimori (1990-2000).

Leur propriétaire, Vladimiro Montesinos, a été condamné en 2001 à 20 ans de prison pour trafic d'armes et 15 ans pour corruption. Il est détenu dans une prison de sécurité maximale sur une base militaire près de Lima.

"Nous sommes satisfaits des résultats" de la vente, a affirmé Maria del Pilar Sosa, présidente de la Conabi (Commission nationale des biens du gouvernement), même si 67 pièces n'ont pas trouvé preneur.

La responsable a assuré que la vente aux enchères avait "dépassé les attentes" et, "ce qui est le plus important", que la somme d'argent ainsi obtenue serait utilisée pour le renforcement des institutions luttant contre la corruption et le crime organisé.

Le lot comprenait notamment 39 montres, 76 paires de boutons de manchette, 18 bagues et divers objets en or dont des médailles, des porte-clés et des pinces à cravate, acquis avec des deniers publics.

L'objet le plus cher vendu est une montre suisse en or 18 carats sertie de diamants, adjugée à 18.500 dollars.

La vente aux enchères a tardé 14 ans à se concrétiser en raison des lenteurs de la procédure judiciaire et des tentatives de Montesinos d'empêcher la saisie de ses biens.

L'ancien président Fujimori, aujourd'hui âgé de 75 ans, purge une peine de 25 ans de prison pour violations des droits de l'Homme, corruption et abus de pouvoir.

ljc/ms/ka/bds