NOUVELLES
20/08/2014 12:32 EDT | Actualisé 19/10/2014 05:12 EDT

Pour les Anglais, l'Ecosse indépendante devra dire adieu à la livre (sondage)

Une majorité d'Anglais s'oppose à ce que l'Ecosse continue à utiliser la livre sterling si elle devenait indépendante à l'issue du référendum de septembre, selon un sondage publié mercredi.

Sur les quelque 3.600 personnes interrogées pour le sondage Future of England, 53% estiment que l'Ecosse ne devrait pas garder la livre sterling si elle se séparait du Royaume-Uni.

A l'inverse, seuls 23% des sondés pensent que l'Ecosse devrait garder l'usage de la livre, tandis que 15% ne sont ni pour ni contre et 9% disent ne pas savoir.

Cette question s'est imposée au coeur des débats à un mois du référendum.

Le Premier ministre et chef du parti séparatiste écossais Alex Salmond propose une union monétaire entre l'Écosse et ce qui resterait du Royaume-Uni (Angleterre, Pays de Galles et Irlande du Nord), sous la supervision de la Banque d'Angleterre (BoE) - modèle comparable à ce que la Banque centrale européenne fait à l'échelle de la zone euro.

Mais cette perspective est catégoriquement écartée par les trois partis de Westminter comme par le chef de la campagne "Better Together" favorable au maintien de l'Écosse dans le Royaume-Uni, Alistair Darling, ancien chancelier de l'Échiquier travailliste.

Selon le Financial Times qui a fait la synthèse de tous les sondages, au 15 août, 50% des quatre millions d'électeurs voteraient pour rester sous pavillon de l'Union Jack, contre 37% qui seraient pour l'indépendance et 12% toujours indécis.

nol/pvf/myl/mf