NOUVELLES
20/08/2014 12:28 EDT | Actualisé 20/10/2014 05:12 EDT

Libération des 5 employés Afghans du CICR enlevés près d'Hérat

Les cinq employés afghans du Comité international de la Croix-Rouge enlevés le 14 août près d'Hérat (ouest de l'Afghanistan) ont été libérés, a annoncé mercredi le CICR.

Ils ont été libérés mercredi, a précisé le CICR dans un communiqué.

"Le CICR se félicite de leur libération inconditionnelle et appelle à un plus grand respect pour son travail en Afghanistan", a-t-il ajouté.

Selon la responsable du CICR à Kaboul, Monica Zanarelli, les cinq employés libérés vont bien.

"Nos cinq collègues sont libres. Ils sont en bonne santé et ont été réunis avec leur famille, ce qui était pour nous le plus important", a-t-elle dit, citée dans le communiqué.

Les cinq employés du CICR avaient été enlevés "par un groupe armé local" le 14 août alors qu'ils se déplaçaient par la route dans la province d'Hérat pour acheminer de l'aide aux populations.

D'autres enlèvements ont eu lieu récemment, notamment dans la province de Hérat, où deux travailleuses humanitaires finlandaises ont été abattues par des hommes armés fin juillet, dans un climat de violences persistantes contre les Occidentaux à l'approche du retrait des forces de l'Otan.

En 2010, les talibans avaient revendiqué les meurtres de dix employés de l'ONG International assistance mission (IAM) - six Américains, une Allemande, une Britannique et deux Afghans - dans une région reculée de l'est du pays, affirmant que ces humanitaires étaient des "missionnaires chrétiens".

Selon les chiffres publiés cette semaine par l'ONU, l'Afghanistan a été le pays le plus dangereux en 2013 pour les humanitaires, avec 81 morts, devant la Syrie, le Soudan du Sud, le Pakistan et le Soudan.

En avril dernier, un officier de police a tué trois Américains, dont un médecin travaillant pour l'hôpital de l'ONG CURE International à Kaboul.

apo/jwf/mr