NOUVELLES
20/08/2014 06:24 EDT | Actualisé 20/10/2014 05:12 EDT

Le procureur général Eric Holder tente de se faire rassurant à Ferguson

FERGUSON, États-Unis - Le procureur général des États-Unis, Eric Holder, s'est rendu dans le Missouri, mercredi, au coeur de tensions raciales alimentées par la mort d'un jeune homme noir sous les balles de la police.

M. Holder a déclaré à des leaders communautaires de Ferguson avoir assigné à l'enquête sur la mort du jeune Michael Brown les «agents et procureurs les plus expérimentés» du gouvernement fédéral.

Dans le cadre d'un déplacement ayant comporté un arrêt à Ferguson même, M. Holder a rencontré plus de 50 membres de la communauté de Ferguson à un campus du Community College de St. Louis. Il a fait valoir que les procureurs fédéraux seraient déterminés dans leur recherche des faits derrière la mort de Michael Brown.

M. Holder a rencontré brièvement l'agent en charge de la sécurité à Ferguson.

Le procureur général des États-Unis faisait un arrêt dans un restaurant de la banlieue de St. Louis lorsque le capitaine Ron Johnson, de la patrouille de l'État, est entré pour s'entretenir avec lui. M. Johnson a commencé à superviser la sécurité autour des manifestations après plusieurs nuits de heurts violents suscités par la mort du jeune homme.

M. Holder a ensuite quitté Ferguson pour se rendre à St. Louis afin de rencontrer des responsables du FBI et d'autres fonctionnaires qui doivent mener une enquête fédérale indépendante sur la mort de Michael Brown, abattu le 9 août.

Plus tôt dans la journée, le procureur général a soutenu devant des étudiants que «le changement arrivait» à St. Louis et dans les banlieues.

Un petit groupe de manifestants s'est par ailleurs massé à l'extérieur d'un édifice où un grand jury devait commencer à entendre la preuve pour déterminer si le policier qui a tiré sur Michael Brown devrait être mis en accusation.

La police et les manifestants s'étaient retrouvés de nouveau dans les rues de Ferguson, dans la nuit de mardi à mercredi.

La tension a monté brièvement après minuit, quand une bouteille a été lancée sur les agents. Mais dans l'ensemble, les manifestations ont été plus modérées que les autres nuits.

La police a cependant procédé à 47 arrestations.

Les manifestations ont eu lieu peu avant la visite de M. Holder.