NOUVELLES
20/08/2014 09:35 EDT | Actualisé 20/10/2014 05:12 EDT

Irlande du Nord: 4 suspects arrêtés après l'envoi de colis piégés

Quatre personnes ont été arrêtées en Irlande du Nord dans le cadre de l'enquête sur l'envoi de colis piégés en février dernier à des centres de recrutement de l'armée et en octobre 2013 à des personnalités, a indiqué mercredi la police.

"La police, qui enquête sur une série de colis suspects envoyés à des adresses en Irlande du Nord et en Angleterre l'année dernière et en début d'année, a arrêté quatre personnes à Londonderry ce matin", a indiqué un porte-parole de la police nord-irlandaise.

"Deux hommes de 35 et 46 ans et deux femmes de 21 et 44 ans" sont entendus au commissariat d'Antrim, a-t-il ajouté.

Sept colis suspects contenant des petits engins explosifs "en état de fonctionnement" et portant les caractéristiques du "terrorisme en Irlande du Nord" avaient été envoyés en février aux centres de recrutement de l'armée de sept villes du Sud-Est de l'Angleterre (Brighton, Oxford, Reading, Chatham, Slough, Aldershot et Cantorbéry), selon les informations communiquées à l'époque par Downing Street.

Ils avaient nécessité l'intervention des services de déminage et le centre commercial de Slough, où se trouve un bureau de l'armée, avait été évacué, mais aucun n'avait explosé.

En octobre 2013, des dissidents dans le camp républicain catholique opposés au processus de paix avaient également été accusés de l'envoi d'une série de colis piégés notamment à la ministre chargée de l'Irlande du Nord Theresa Villiers, et à des responsables de la police nord-irlandaise.

Pendant trois décennies à compter de 1969, la province britannique d'Irlande du Nord (Ulster) a été le théâtre de violences interconfessionnelles qui ont fait 3.500 morts.

Les accords de paix de 1998 ont conduit au partage du pouvoir entre protestants et catholiques. Depuis, des violences sporadiques continuent cependant à secouer cette province où des engins explosifs sont régulièrement découverts.

Depuis plusieurs mois, l'Irlande du Nord est engagée dans de nouvelles discussions afin de consolider la paix et notamment de régler des questions symboliques, comme les défilés protestants et l'usage des drapeaux, qui dégénèrent régulièrement en flambées de violence.

Le diplomate américain Richard Haass a mené en décembre dernier une mission dont les propositions pour consolider la paix et apaiser les tensions du passé n'ont pour l'instant débouché sur aucun accord.

mc/dh/ai