NOUVELLES
20/08/2014 09:17 EDT | Actualisé 20/10/2014 05:12 EDT

Espagne: une Liga au fort accent latino-américain

Un mois après la fin de la Coupe du monde, le Championnat d'Espagne reprend ce week-end avec nombre des stars latino-américaines qui se sont signalées au Brésil, comme le Colombien James Rodriguez ou l'Uruguayen Luis Suarez, recrues respectives du Real et du Barça.

- Les stars confirmées -

Finaliste malheureux du Mondial face à l'Allemagne (1-0 a.p.), l'Argentin Lionel Messi aborde cette nouvelle saison avec l'envie d'oublier ses pépins physiques de l'an passé et d'effacer la saison blanche du FC Barcelone, privé de titre majeur pour la première fois depuis 2008. Messi, avec un total de 243 buts en Liga, a aussi en ligne de mire le record (251 buts) du mythique attaquant de l'Athletic Bilbao Telmo Zarra (1940-1955).

Il sera épaulé, comme la saison dernière, par son compatriote Javier Mascherano et par le Brésilien Dani Alves, un temps en instance de départ. Neymar a lui aussi dû digérer la désillusion d'un échec au Mondial. Mais l'attaquant barcelonais, blessé pendant un mois à une vertèbre, a semblé bien remis pour sa reprise lundi en amical, affichant une complémentarité prometteuse avec Messi.

L'Atletico, champion en mai dernier, a pour sa part réussi à conserver sa charnière centrale, formée du Brésilien Joao Miranda et l'Uruguayen Diego Godin. Les deux joueurs étaient très convoités mais ils sont des hommes de base de l'"Atleti", meilleure défense de Liga la saison passée.

Au Real, le latéral brésilien Marcelo reste une valeur sûre, tandis que le sort de l'Argentin Angel Di Maria reste en suspens (Paris SG ? Manchester United ?).

- Les nouvelles têtes -

Recrue-phare de l'été au Real, qui a dépensé environ 80 millions d'euros pour le faire venir de Monaco, le Colombien James Rodriguez a été l'une des stars du Mondial, qu'il a achevé avec le titre de meilleur buteur. Il va néanmoins devoir faire son trou dans l'effectif merengue, où l'attaque est déjà bien fournie avec le trio "BBC" (Bale-Benzema-Cristiano Ronaldo).

Côté Barça, l'Uruguayen Luis Suarez a coûté à peu près la même somme (81 M EUR) au Barça mais son Mondial a été autrement plus mouvementé: coupable de morsure sur l'Italien Giogio Chiellini, l'ancien joueur de Liverpool a été interdit de compétition jusqu'à octobre. Le trio 100% sud-américain Messi-Neymar-Suarez promet néanmoins de faire des étincelles.

Par ailleurs, trois gardiens latino-américains ont tiré profit de leurs belles performances au Mondial: le Costaricien Keylor Navas a signé au Real, le Chilien Claudio Bravo au Barça et le Mexicain Guillermo Ochoa à Malaga.

- Les valeurs montantes -

Le Colombien Carlos Bacca (Séville), le Mexicain Carlos Vela (Real Sociedad) et son compatriote Giovano Dos Santos (Villarreal) doivent tous les trois confirmer leur excellente saison passée, où ils ont animé avec brio l'attaque de leurs clubs respectifs.

Revenu au Barça après un prêt au Celta Vigo, le milieu offensif hispano-brésilien Rafinha a une belle carte à jouer: le frère de Thiago Alcantara (Bayern Munich) a retrouvé sur le banc de Barcelone son entraîneur en Galice, Luis Enrique, qui devrait faire de lui un joueur de rechange au milieu ou en "faux N.9".

Enfin, Valence a réalisé un joli coup en attirant un autre Hispano-Brésilien, le jeune Rodrigo (23 ans), attaquant vif et efficace qui a conduit la saison passé Benfica au titre de champion du Portugal notamment.

jed/cda