POLITIQUE
20/08/2014 01:18 EDT | Actualisé 20/10/2014 05:12 EDT

Commission Charbonneau: Tony Accurso témoignera le 2 septembre

CP

MONTRÉAL - La Commission Charbonneau ne reprendra pas ses audiences publiques lundi prochain, tel qu'elle l'avait annoncé plus tôt cet été, mais bien la semaine suivante, le 2 septembre, et avec le témoignage tant attendu de l'ex-entrepreneur en construction Tony Accurso.

La Commission d'enquête sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction a annoncé mercredi midi ce changement à son horaire par voie de communiqué.

Joint au téléphone, le porte-parole de la commission, Richard Bourdon, n'a pas voulu dire ce qui expliquait ce changement de cap.

Lors de l'ajournement des travaux en juin, la juge France Charbonneau avait annoncé que les audiences reprendraient le 2 septembre, mais elle avait ouvert la porte à ce que la reprise des audiences survienne plus tôt. Puis, pendant les vacances d'été, la CEIC avait fait savoir qu'elle reprendrait ses audiences plus tôt que prévu, soit le lundi 25 août.

Mais finalement, c'est bel et bien le 2 septembre que les audiences publiques reprendront, et ce, avec le témoignage d'Antonio Accurso, anciennement des entreprises de construction Louisbourg et Simard-Beaudry.

M. Accurso a multiplié les démarches devant les différents tribunaux pour tenter d'éviter de témoigner lors des audiences de la commission d'enquête _ en vain. Il a connu son dernier revers le 8 août dernier devant la Cour suprême.

Bien qu'il doive désormais se résigner à comparaître devant la commission d'enquête, M. Accurso pourrait demander d'y être entendu à huis clos ou sous ordonnance de non-publication, selon certains observateurs de la scène juridique. Son avocat devrait cependant faire valoir une requête à cet effet devant la juge France Charbonneau et le commissaire Renaud Lachance.

Dans son communiqué, la commission d'enquête sur l'industrie de la construction a également noté qu'elle siégera dorénavant quatre jours par semaine. Elle avait momentanément allongé sa semaine de travail à cinq jours semaine après l'élection générale, dans le but de reprendre le temps perdu par la suspension des audiences durant la campagne électorale.

La CEIC ne prendra toutefois pas de semaine de relâche comme elle l'avait fait dans le passé.

Au cours de l'automne, la commission doit également procéder à l'audition d'experts et entendre les organismes intéressés qui auraient des suggestions à lui formuler sur les différents aspects de son mandat _ financement des partis politiques, processus d'appel d'offres, effectifs d'ingénieurs au ministère des Transports, situation dans les petites municipalités, par exemple.

Son rapport final est attendu en avril prochain.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo La commission Charbonneau en bref Voyez les images