NOUVELLES
20/08/2014 07:14 EDT | Actualisé 20/10/2014 05:12 EDT

Berlin prêt à livrer des armes aux Kurdes d'Irak (Steinmeier)

Le gouvernement allemand est "prêt" à livrer "le plus rapidement possible" des armes aux Kurdes d'Irak, a déclaré mercredi le ministre des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier.

"Nous voulons faire ceci (...) dans un volume qui renforce la capacité des Kurdes à se défendre", a-t-il justifié lors d'une conférence de presse, évoquant les risques d'une "catastrophe" qui aurait des conséquences "dévastatrices" pour le reste du monde.

M. Steinmeier a expliqué que l'Allemagne allait d'abord envoyer davantage d'aide humanitaire, et d'équipement non létal comme des casques ou des véhicules blindés, tout en examinant les besoins des Kurdes, en coordination avec ses partenaires européens.

La ministre de la Défense, Ursula von der Leyen, qui participait également à la conférence de presse, a évoqué "la rapidité à couper le souffle et l'incroyable brutalité" des islamistes qui ont provoqué "une catastrophe humanitaire" et qui "doivent être stoppés".

M. Steinmeier a quant à lui dénoncé les méthodes "barbares" des jihadistes en Irak.

La décision allemande intervient après de longues hésitations, Berlin étant réticent à s'impliquer dans des conflits, en raison de son passé militariste.

Quelque 74% des Allemands sont opposés à l'envoi d'armes, selon un récent sondage.

Mme von der Leyen a précisé que les besoins des forces armées kurdes et les moyens allemands seraient analysés dans les jours qui viennent, avec un premier résultat attendu la semaine prochaine.

"Nous entrons dans une phase de collecte de données", a-t-elle dit.

Avant l'Allemagne, d'autres pays européens comme la France avaient décidé de livrer des armes en Irak, où les jihadistes de l'EI sèment la terreur depuis juin.

mtr/fjb/jh