NOUVELLES
20/08/2014 09:42 EDT | Actualisé 20/10/2014 05:12 EDT

Afghanistan: un soldat de l'Otan poignardé à mort à Kaboul

Un soldat de la mission de l'Otan en Afghanistan a été poignardé à mort mercredi dans les rues de Kaboul, selon des responsable, une attaque singulière qui témoigne de l'hostilité envers les forces étrangères sur le point de quitter le pays.

Le soldat, dont l'identité n'a pas été dévoilée, a été attaqué par un civil alors qu'un convoi de la coalition était retenu par la police à un point de contrôle sur la route entre l'aéroport et le centre-ville.

"Un jeune homme a poignardé au cou l'étranger qui a aussitôt été transporté à l'hôpital pendant que l'assaillant prenait la fuite", a déclaré à l'AFP Nisar Ahmad, un responsable de la police locale.

"L'assaillant l'a poignardé pendant que la police contrôlait leur véhicule", qui faisait partie d'un convoi de camions-citernes, a précisé un enquêteur de la police de Kaboul.

La mission de l'Otan en Afghanistan (Isaf) a plus tard confirmé qu'un de ses soldats avait "succombé à ses blessures".

L'Otan compte actuellement 44.000 soldats et policiers en Afghanistan, contre encore 150.000 il y a deux ans, et se prépare à quitter le pays d'ici la fin de l'année à moins que les Afghans autorisent le déploiement d'une force résiduelle d'environ 10.000 soldats comme le souhaite Washington.

Au cours des dernières années, des dizaines de soldats de l'Isaf ont été tués par des membres des forces afghanes, ou par des talibans infiltrés portant l'uniforme, mais rarement par des civils.

Ces attaques, attribuées en partie à des différences culturelles, minent la confiance entre les forces afghanes et celles de l'Otan, voire entre les soldats étrangers et la population, et limitent leurs interactions.

emh-bgs/gl/emp/ai