NOUVELLES
19/08/2014 01:56 EDT | Actualisé 19/10/2014 05:12 EDT

Irak: les principaux fronts de la guerre contre les jihadistes

Près de deux semaines après les premiers raids américains lancés en Irak depuis le retrait par les Etats-Unis de leurs troupes de ce pays fin 2011, forces gouvernementales et combattants kurdes ont lancé une contre-offensive pour tenter de récupérer les régions tombées depuis juin aux mains des jihadistes de l'Etat islamique (EI).

Voici la situation actuelle sur les différents fronts:

LE SECTEUR DU BARRAGE DE MOSSOUL: Les combattants kurdes (peshmerga) et les Forces spéciales de l'armée irakienne ont repris dimanche le contrôle du barrage de Mossoul (nord). Des poches de résistance existent toujours dans les environs du barrage mais les forces anti-jihadistes ont réalisé une importante avancée.

TIKRIT: Les forces gouvernementales appuyées par des hélicoptères et des milices chiites, ont lancé une offensive mardi sur Tikrit (160 km au nord de Bagdad), dans leur troisième tentative de reprendre cette ville proche du lieu de naissance de l'ancien président Saddam Hussein.

DHOULOUIYAH: Une tribu sunnite du sud de la ville de Dhoulouiya, 90 km au nord de Bagdad, fait face aux jihadistes sunnites de l'EI depuis plusieurs semaines. Des combats ont lieu tous les jours et mardi, un raid aérien de l'armée de l'air y a détruit un convoi de l'EI.

RAMADI: Une coalition de tribus sunnites soutenues par les forces gouvernementales combat les insurgés de l'EI pour tenter de reprendre le contrôle de la totalité de Ramadi, située à 100 km de Bagdad et chef-lieu de la province d'Al-Anbar (ouest) frontalière de la Syrie.

FALLOUJA: Ce bastion rebelle sunnite, situé entre Ramadi et Bagdad, est aux mains de l'EI depuis depuis janvier, bien avant le début de l'offensive fulgurante lancée par l'EI le 9 juin.

JURF AL-SAKHR: La vaste zone agricole autour de Jurf al-Sakhr, à 50 km au sud de Bagdad, a été le théâtre de combats quotidiens opposant l'EI à l'armée et de nombreux volontaires qui cherchent à protéger les villes saintes shiites de Kerbala et Najaf plus au sud.

bur-jmm/feb/tp