NOUVELLES
19/08/2014 02:46 EDT | Actualisé 19/10/2014 05:12 EDT

Euro-2014 - La superbe collecte britannique

Avec sept médailles dont trois en or en six finales, la natation britannique a marqué de son empreinte la 2e journée de l'Euro-2014 qui a délivré un rare podium à quatre sur 50 m papillon messieurs, mardi à Berlin.

Christoph Walker-Hebborn et Adam Peaty ont respectivement remporté le 100 m dos et le 100 m brasse pour ensuite contribuer au succès du relais mixte 4x100 m 4 nages, toute nouvelle épreuve au programme.

Déjà impressionnant la veille, Peaty, un jeune écossais de 19 ans a dominé la finale du 100 m brasse, seul nageur à passer sous les 59 secondes (58.96), Ross Murdoch assurant le doublé.

"J'étais préoccupé par ma course suivante avec le relais mixte et c'est pourquoi je n'ai pas nagé aussi vite qu'en demi-finales", a expliqué le tout récent champion du Commonwealth, qui s'était approché la veille à 22 centièmes du record du monde établi par le Sud-africain Cameron van der Burgh (58.46) aux JO de Londres.

Sa compatriote Elizabeth Simmonds, 4e aux JO-2012, a décroché l'argent du 200 m dos remporté par l'Espagnole Duane Da Rocha tandis que Francesca Halsall prenait la 3e place du 50 m papillon.

Le Londonien Benjamin Proud avait lancé la série en terminant 3e ex-aequo du 50 m papillon où le Français Florent Manaudou devait partager sa deuxième médaille d'or (vainqueur du 4x100 m la veille) avec le Bélarusse Yauhen Tsurkin (23.00).

Des étoiles déçues du 400 m libre, c'est l'Allemand Paul Biedermann qui a eu la plus belle réaction sur 200 m, crédité du meilleur chrono tant en séries matinales qu'en demi-finales (1:46.69).

Le Français Yannick Agnel, lui, fut très loin de son statut de champion olympique et du monde en titre, décrochant au forceps (1:47.90, 7e temps) sa place pour la finale de mercredi.

"Je donne tout ce que j'ai. Ca va être une semaine compliquée, je suis en train de serrer les dents", concédait le Français méconnaissable.

"Ce n'est pas Agnel, il a envoyé son frère", avait d'ailleurs ironisé l'entraîneur de Biedermann après les séries.

Tout comme Manaudou, la Suédoise Sarah Sjoestroem a ajouté à l'or du relais 4x100 m libre celui d'un 50 m papillon où elle s'est montré intouchable (24.98).

En plongeon, l'Allemand Patrick Hausding a régalé son public avec l'or au tremplin de 1 m et peut rêver d'une nouvelle collecte de 5 médailles comme à l'Euro-2010.

sg/alh