NOUVELLES
19/08/2014 05:38 EDT | Actualisé 19/10/2014 05:12 EDT

C1 - Besiktas-Arsenal - Déclarations

Arsène Wenger (manageur d'Arsenal): "Nous voulons toujours gagner et nous aurions pu le faire mais peut-être que finalement un match nul est un résultat équitable parce que les deux équipes ont eu leur chance. Nous savons que Besiktas est une bonne équipe et nous savions que le match serait serré. Nous avons joué pendant quatre-vingt dix minutes à un bon rythme, mais si nous sommes encore peut-être à cours de compétition, nous avons rencontré ce soir une très bonne équipe de Besiktas, leur engagement a été fantastique. Nous sommes un peu courts à l'arrière et je suis un peu inquiet mais, pour le week-end prochain, nous devrions pouvoir compter sur les trois Allemands. (Sur l'exclusion de Ramsey) Je ne pense pas que le second carton jaune infligé à Ramsey était mérité. Quand vous voyez certaines des fautes qui ont été commises et que vous ramenez à la maison un carton rouge, c'est un peu incroyable. Lors de la seconde période, la performance de l'arbitre a été très mauvaise".

Slaven Bilic (entraîneur de Besiktas): "Je suis vraiment fier de mes joueurs parce qu'ils ont joué une très bonne partie (...) tous mes joueurs ont fait une partie fantastique. Arsenal a eu sa chance à la fin et nous n'avons malheureusement pas réussi à concrétiser les quelques occasions que nous avons eues. Personne ne respecte Arsenal plus que nous, j'aurais signé pour ce résultat avant le match. Nous allons maintenant joué devant leur public, dans leur stade, mais nous allons devoir marquer au moins une fois. Ils seront sans Ramsey, qui a joué une grand rôle dans leur milieu de terrain. Nous serons prêts pour aller à Londres, pas pour y faire du shopping chez Harrod's, mais pour essayer de concrétiser ce que certains appellent notre rêve, ce que je considère moi comme notre plan. Si nous jouons de cette façon, nous sommes capables de nous créer des occasions devant n'importe quelle équipe.(Sur son exclusion) Je n'ai insulté personne, j'étais juste mécontent et, après le match, je me suis excusé. Peut-être j'ai réagi trop vivement, c'est de ma faute, mais rien de sérieux ne s'est passé".

pa/alh