NOUVELLES
19/08/2014 06:47 EDT | Actualisé 19/10/2014 05:12 EDT

Algérie: 150 Syriens en route vers la Libye arrêtés (gendarmerie)

Quelque 150 Syriens, dont des dizaines d'enfants, ont été arrêtés dimanche en Algérie alors qu'ils s'apprêtaient à se rendre illégalement en Europe via la Libye, a indiqué mardi soir la gendarmerie algérienne, confirmant une information publiée par la presse.

Les services de la Gendarmerie d'El-Oued, près de la frontière avec la Libye, ont déjoué dimanche le plan d'un réseau international qui s'apprêtait à faire passer quelque 150 ressortissants syriens vers l'Europe à travers la frontière algéro-libyenne, a précisé cette source, cité par l'APS.

Le quotidien francophone El Watan avait fait été dans son édition de mardi de l'arrestation de 200 réfugiés syriens qui étaient sur le point de se rendre en Libye d'où ils comptaient gagner l'Italie.

La Gendarmerie a précisé avoir arrêté six Algériens "appartenant à un réseau de trafic d'êtres humains, qui a un prolongement sur l'axe Moyen-Orient-Maghreb-Europe" et s'apprêtait à faire passer 150 ressortissants syriens dont des dizaines d'enfants à travers la frontière algéro-libyenne pour les embarquer clandestinement vers l'Europe.

Les prévenus ont été arrêtés à bord de trois bus à un point de contrôle de la gendarmerie sur la base d'informations faisant état d'un afflux important de ressortissants syriens depuis une semaine vers la région d'El Oued.

Ces Syriens sont arrivés par voie aérienne en groupes en Algérie en provenance de différents pays du Moyen-Orient pour s'installer dans des hôtels de la ville d'El-Oued, selon la même source.

Des gilets de sauvetage et des appareils GPS ont été saisis au cours de cette opération. "Les ressortissants syriens ont été identifiés et sont pris en charge en attendant le parachèvement des procédures juridiques", a précisé la gendarmerie.

La Libye est un pays de transit vers les côtes européennes pour des milliers de migrants en grande majorité africains. Une fois sur les côtes libyennes, ils s'entassent dans des embarcations de fortune pour tenter la périlleuse traversée de la Méditerranée vers Lampedusa, au large de la Sicile, ou Malte.

Selon le ministère algérien de l'Intérieur, 12.000 Syriens fuyant les violences dans leur pays étaient venus au début de l'été 2012 en Algérie, pays pour lequel ils n'ont pas besoin de visa.

abh/mf