Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Nord du Mali: un soldat burkinabè tué, cinq blessés dans un attentat suicide

Un soldat burkinabè de la force de l'ONU au Mali a été tué samedi et cinq blessés dans un attentat suicide à Ber, dans le nord du Mali, a-t-on appris de source sécuritaire malienne et auprès de l'ONU.

"Les jihadistes ont effectué un attentat à la voiture piégée contre le camp de la mission de l'ONU au Mali (Minusma) à Ber ce samedi. Il y a un soldat tué et cinq autres blessés, tous des Burkinabè", a déclaré à l'AFP une source sécuritaire malienne à Tombouctou, une ville du nord-ouest du Mali.

La localité de Ber est distante de 60 km de Tombouctou.

Le camp visé par les jihadistes est tenu par des soldats burkinabè, a précisé à l'AFP une source proche de la Minusma. Elle a confirmé l'information sur l'attentat à la voiture piégée et le bilan de l'attentat.

"Un véhicule piégé s'est introduit à vive allure dans le camp de la Minusma à Ber. Il y a eu une grande explosion" , a expliqué cette source.

Les islamistes qui ont occupé le nord du Mali pendant plusieurs mois en 2012 ont été en partie chassés des principales villes du Nord par une intervention armée internationale. Des attentats meurtriers ont cependant encore lieu régulièrement dans le vaste nord du Mali, où des groupes jihadistes continuent également à poser des mines.

sd/mrb/sd

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.