Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Merkel et Porochenko pour "l'arrêt des livraisons d'armes" russes en Ukraine

La chancelière allemande Angela Merkel et le président ukrainien Petro Porochenko ont plaidé samedi pour "l'arrêt des livraions d'armes" de la Russie en Ukraine, lors d'une conversation téléphonique, a rapporté le chancellerie.

"Les partenaires étaient d'accord sur le fait que ces livraisons d'armes doivent cesser et qu'un cessez-le-feu doit être convenu", a précisé le porte-parole de Mme Merkel, Steffen Seibert, cité dans un communiqué.

La chancelière et le chef de l'Etat ukrainien se sont entretenus sur la situation dans l'est de l'Ukraine. Ils ont surtout évoqué les informations des séparatistes pro-russes affirmant avoir reçu une livraison de chars d'assaut et des renforts de soldats venus de Russie, a précisé la chancellerie.

"La chancelière a exprimé sa volonté, que le gouvernement russe se positionne par rapport à ces informations et aux affirmations des séparatistes", a précisé Steffen Seibert.

Angela Merkel avait formulé des revendications similaires vendredi auprès du président russe Vladimir Poutine, après la nouvelle de la destruction partielle par l'armée ukrainienne d'une colonne de blindés russe en territoire ukrainien. Une information démentie par Moscou.

Une rencontre est prévue dimanche à Berlin entre les ministres des Affaires étrangères allemand, russe, ukrainien et français, pour tenter de faire retomber les tensions.

rfo/gg

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.