Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Pakistan: deux bases aériennes attaquées, sept insurgés tués (autorités)

La police pakistanaise a repoussé vendredi des insurgés équipés d'armes automatiques, de grenades et de vestes explosives qui attaquaient deux bases aériennes dans le sud-ouest du Pakistan, tuant sept d'entre eux, ont annoncé les autorités locales.

Les deux objectifs des insurgés étaient, selon ces responsables, la base aérienne de Samungli, utilisée par l'armée de l'air pakistanaise, et la base aérienne Khaild près de Quetta, capitale de la province du Baloutchistan, où sévit une rébellion sécessionniste.

Les deux bases militaires se situent à une distance de 12 km l'une de l'autre.

"Les échanges de tirs se poursuivent à proximité des deux bases, sept terroristes ont été tués jusqu'ici", a déclaré à l'AFP le ministre de l'Intérieur de la province, Sarfaraz Bugti.

"La cible des attaques était les deux bases, mais la police et les forces de sécurité ont repoussé les attaques", a-t-il ajouté.

Le chef de la police de la province, Mohammad Amlish, a déclaré à l'AFP que quatre policiers et trois soldats avaient été blessés dans les affrontements.

"Nous avons récupéré trois corps. Deux d'entre eux se sont suicidés avec des explosifs après avoir été encerclés par la police et un autre a été tué par balles", a-t-il précisé.

Aucun groupe n'a revendiqué pour l'instant ces attaques.

mak-sjd/plh/glr/bap

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.