Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le convoi humanitaire russe arrive dans la région de Rostov, frontalière de l'Ukraine

Un convoi humanitaire russe de près de 300 camions, à destination de l'Ukraine, se trouvait jeudi matin dans la région frontalière de Rostov (sud de la Russie), a indiqué à l'AFP un représentant de l'antenne moscovite du ministère russe des Situations d'urgence.

"Le convoi est dans la région de Rostov", frontalière de l'Est de l'Ukraine, où les combats entre forces loyalistes ukrainiennes et séparatistes prorusses font rage, a-t-il déclaré.

Un autre porte-parole du ministère local des Situations d'urgence dans la région de Rostov n'a de son côté ni nié, ni confirmé l'information.

"Nous ne diffusons aucune information sur ce convoi", a-t-il seulement déclaré.

Ce convoi, chargé selon Moscou de plus de 1.800 tonnes d'aliments, de médicaments et de générateurs, était stationné mercredi soir sur un aérodrome militaire de Voronej, à 300 km de la frontière ukrainienne, selon un photographe de l'AFP sur place.

Il y était resté bloqué dans la nuit de mercredi à jeudi en raison d'un bras de fer entre Moscou et Kiev sur les modalités de la distribution de l'aide sur le sol ukrainien.

L'Ukraine, comme de nombreux pays occidentaux, soupçonne que ce convoi parti mardi matin d'une base militaire des environs de Moscou ne serve de couverture à une éventuelle intervention russe en Ukraine. Un scenario qualifié "d'absurde" par le ministère russe des Affaires étrangères.

Kiev et l'Occident accusent la Russie d'approvisionner en armes les séparatistes depuis le début du conflit, ce que Moscou dément.

zak-lap/bb/pt

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.