Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le Royaume-Uni appelle ses ressortissants "à quitter" trois provinces du Kurdistan irakien

Le Royaume-Uni a recommandé vendredi à ses ressortissants de "quitter immédiatement" trois provinces du Kurdistan irakien dont celle d'Erbil, en proie à des combats avec les jihadistes de l'Etat islamique (EI).

"Le Foreign Office (FCO) conseille d'éviter tout voyage dans ces régions du Kurdistan irakien (les provinces d'Erbil, de Souleimanye et de Dohuk) touchées par de récents combats; cela fait suite aux attaques de l'Etat islamique d'Irak (EI) sur des villes au sud-est d'Erbil le 6 et 7 août. Si vous êtes actuellement dans ces zones, vous devez les quitter immédiatement", écrit le ministère des Affaires étrangères dans l'actualisation de ses conseils aux voyageurs, précisant à l'AFP que cela ne concernait pas Erbil, la capitale.

Le FCO déconseille également "tout voyage dans les provinces d'Anbar, Ninive, Salahedine et Dyala et dans toutes les zones au sud de la ville de Kirkouk, à la limite de la province de Tam'mim".

Cette annonce est intervenue peu avant que les Etats-Unis ne bombardent des positions d'artillerie de l'Etat islamique en Irak qui menaçaient, selon le Pentagone, les personnels américains basés à Erbil, dans le Kurdistan irakien.

mc/jk/ml

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.