Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Crash avion malaisien: 23 victimes identifiées, les experts quittent l'Ukraine

Les légistes ont identifié 21 nouvelles victimes, soit 23 au total, du crash de l'avion de Malaysia airlines, a annoncé vendredi le gouvernement néerlandais, alors que les enquêteurs internationaux quittaient l'est de l'Ukraine en raison des combats.

Le vol MH17 a été abattu le 17 juillet par un missile tiré depuis une zone tenue par les séparatistes prorusses, tuant les 298 personnes à bord, dont 193 Néerlandais.

Plus de 220 cercueils ont été acheminés aux Pays-Bas qui ont été chargés d'identifier les corps.

Parmi les 21 victimes identifiées figurent 16 Néerlandais -- dont un à la double nationalité néerlandaise et britannique --, deux Malaisiens, un Allemand, un Canadien, un Britannique, a précisé le ministère de la Justice dans un communiqué. Jusqu'à présent, seuls deux corps avaient été identifiés.

Toutes les familles ont été informées.

Le Premier ministre Mark Rutte a annoncé jeudi que les recherches de corps sur le site de la catastrophe, dans l'est de l'Ukraine, étaient suspendues en raison de l'insécurité provoquée par les combats entre les forces ukrainiennes et les séparatistes prorusses.

A la suite de cette décision, deux avions de transport militaire -- un néerlandais et un australien - ont rapatrié vendredi aux Pays-Bas 142 experts de la police des Pays-Bas, d'Australie et de Malaisie. Les deux appareils ont atterri à Eindhoven (sud) dans l'après-midi, a rapporté l'agence de presse néerlandaise ANP.

cjo/jhe/ml/pt

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.