Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Bourse de Tokyo: le Nikkei chute de 2,98% en clôture à cause des crises géopolitiques

L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo a terminé la séance de vendredi en chute de 2,98%, plombé par le soudain regain du yen alors que le président américain Barack Obama a annoncé avoir autorisé des frappes militaires ciblées en Irak et à cause des tensions entre la Russie et la communauté internationale.

A la fin des échanges, le Nikkei des 225 valeurs vedettes a affiché une perte de 454 points à 14.778,37 points, son plus bas niveau de fin de journée depuis le 30 mai. Il a lâché 4,80% au cours de la semaine.

L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau a pour sa part cédé 2,37% (-29,86 points) à 1.228,26 points.

La séance a été extrêmement active, avec 2,75 milliards de titres échangés sur le premier marché, ce qui prouve la nervosité des investisseurs.

L'euro et le dollar ont soudainement décroché face au yen dans la matinée à Tokyo après le discours de Barack Obama annonçant des frappes ciblées sur l'Irak, ce qui a accentué le repli sur la monnaie japonaise déjà perçue comme une valeur refuge du fait de la crise irakienne.

kap/jh

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.