Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Arabie: deux Saoudiens décapités pour trafic de drogue et meurtre

Deux Saoudiens condamnés à mort pour trafic de drogue et meurtre ont été décapités vendredi dans le nord-ouest du royaume et à Ryad, a annoncé le ministère saoudien de l'Intérieur.

Eid al-Oumairi a été reconnu coupable de s'être livré à un trafic de "grosses quantités d'amphétamines", a indiqué le ministère dans un communiqué diffusé par l'agence officielle Spa. Il a été exécuté dans la ville de Tabouk.

Dans un autre communiqué, le ministère a annoncé que Mechari al-Oteibi, condamné pour le meurtre de l'un de ses proches, avait été exécuté à Ryad.

Ces deux décapitations portent à 22 le nombre d'exécutions en Arabie saoudite depuis le début de l'année, selon un décompte de l'AFP.

Le Haut Commissariat aux droits de l'Homme de l'ONU a dénoncé en 2013 une "augmentation importante des condamnations à mort dans le royaume" et des organisations de défense des droits de l'Homme ont appelé à "un moratoire" sur les exécutions qui se comptent par plusieurs dizaines tous les ans.

En 2013, 78 condamnés à mort de différentes nationalités ont été exécutés en Arabie saoudite, selon un bilan établi par l'AFP. Le viol, le meurtre, l'apostasie, le vol à main armée et le trafic de drogue y sont passibles de la peine capitale.

bur/mh/cbo

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.