Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

USA: créations d'emplois décevantes en juillet, le taux de chômage à 6,2%

L'économie des Etats-Unis a continué de créer des emplois en juillet mais à un rythme plus faible que ne le prévoyaient les analystes, tandis que le taux de chômage est légèrement remonté, selon les données publiées vendredi par le département du Travail.

Il s'est créé 209.000 emplois en juillet, alors que les analystes tablaient dans leur prévision médiane sur 220.000 nouveaux emplois. Le taux de chômage s'est établi à 6,2% contre 6,1% en juin.

Ces chiffres légèrement décevants sont en partie compensés par des révisions à la hausse des créations d'emplois en mai et juin (15.000 de plus au total). Ainsi au mois de juin, les nouvelles embauches auront frôlé la barre des 300.000 (298.000).

Le nombre de chômeurs s'établit à 9,7 millions en juillet, sans différence marquante par rapport à juin. Sur l'année, le nombre de chômeurs s'est réduit de 1,7 million.

Il y a un an, le taux de chômage était encore de 7,3%.

La participation au marché du travail n'a quasiment pas changé depuis avril, s'établissant à 62,9%.

Sur les 146,4 millions de personnes qui travaillent, 7,5 millions n'ont que des emplois partiels alors qu'elles souhaiteraient travailler plus, selon l'enquête.

Au cours des trois derniers mois, l'économie des Etats-Unis a créé en moyenne 245.000 emplois chaque mois, a souligné Erica Groshen, commissaire au Bureau des Statistiques du Travail dans un communiqué.

Sur les douze derniers mois, la croissance moyenne des emplois est de 209.000.

Parmi les secteurs créateurs d'emplois figurent les services aux entreprises (47.000), l'industrie manufacturière (28.000), le commerce de détail (27.000), le bâtiment (22.000), l'assistance sociale (18.000).

La durée hebdomadaire moyenne de travail est demeurée à 34,5 heures pour le cinquième mois consécutif tandis que le salaire horaire moyen a gagné 1 cent à 24,45 dollars.

vmt/gde

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.