Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un policier tunisien blessé par une balle tirée de Libye

Un officier de la police tunisienne a été blessé vendredi par une balle perdue lorsque les forces libyennes ont tiré pour repousser un foule de réfugiés tentant de passer en Tunisie, selon les autorités.

"A la suite de la tentative de centaines de ressortissants étrangers de forcer le poste-frontière de Ras Jedir pour entrer en Tunisie, le chef de la sécurité nationale à Ben Guerdane a été atteint à la jambe par une balle perdue provenant du côté libyen de la frontière", a indiqué le ministère de l'Intérieur.

Selon une journaliste de l'AFP du côté tunisien du poste-frontière, en fin de matinée, des tirs réguliers ont été entendus provenant du côté libyen conduisant à la fermeture du point de passage entre les deux pays.

Les autorités tunisiennes ont indiqué que les gardes-frontières libyens avaient ouvert le feu pour repousser des centaines de réfugiés, en majorité des Egyptiens, voulant se rendre en Tunisie pour fuir les combats en Libye.

La Tunisie, qui laisse entrer les Tunisiens et les Libyens en règle sur son territoire, n'autorise le passage des étrangers arabes et asiatiques vivant en Libye que si eux-mêmes ou leur gouvernement organisent un rapatriement immédiat. Selon le ministère tunisien de l'Intérieur, 6.000 personnes sont bloqués au point de passage de Ras Jedir.

La Tunisie craint d'être submergée par les réfugiés, comme cela avait été le cas en 2011, lors de la guerre qui a abouti à la chute du régime de Mouammar Kadhafi.

"La situation économique dans notre pays est précaire et on ne peut pas supporter (l'arrivée) de centaines de milliers de réfugiés", a souligné cette semaine le ministre des Affaires étrangères Mongi Hamdi.

kl-alf/cco

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.