Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Kasparov déplore la "perte de temps" des Occidentaux dans la crise ukrainienne

Les Etats-Unis et l'Union européenne "ont perdu du temps" dans leur réaction contre le président russe Vladimir Poutine dans la crise ukrainienne et le "prix" de cette politique "ne cesse d'augmenter", a déclaré vendredi l'ex-champion du monde russe d'échecs Garry Kasparov, opposant au président russe.

"Je pense qu'ils ont attendu trop longtemps (au début du conflit, ndlr), en croyant à la vesion de Poutine, à savoir qu'il s'agit d'une +guerre civile+ en Ukraine", a dit M. Kasparov, dans une interview au quotidien bosnien Dnevni Avaz.

"Il était difficile de s'attendre avant à une intervention militaire (des Occidentaux) et maintenant ça l'est encore plus (...), même après le crash de l'avion malaisien, ils perdent du temps", a-t-il poursuivi.

"Comme toujours, lorsqu'on ne réagit pas à temps contre un dictateur comme Poutine, eh bien, le prix ne cesse d'augmenter", a affirmé la légende des échecs.

Le drame de l'avion de Malaysia Airlines, largement attribué aux séparatistes, a suscité la colère dans le monde et conduit au renforcement des sanctions contre Moscou, accusé de financer et d'armer la rébellion.

Cet avion, un Boeing 777, a été abattu le 17 juillet par un missile avec 298 personnes à bord.

Garry Kasparov a été l'un des fondateurs des mouvements d'opposition L'Autre Russie et Solidarité, devenant l'un des principaux opposants du Kremlin. Ces dernières années, il s'est mis en retrait et s'est surtout fait le porte-parole de l'opposition à l'étranger.

rus/ml

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.