Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Jeux du Commonwealth/Dopage: une haltérophile nigérianne positive

La jeune haltérophile nigérianne Chika Amalaha, médaillée d'or aux Jeux du Commonwealth à Glasgow, a été testée positive à des diurétiques et des agents masquants, ont annoncé vendredi les organisateurs.

Amalaha, 16 ans, était devenue le 25 juillet la plus jeune médaillée d'or de l'histoire des Jeux du Commonwealth en haltérophilie.

Lauréate chez les 53 kg, elle a été reconnue coupable de dopage après que l'analyse de l'échantillon B d'un test effectué après sa victoire ait confirmé le résultat du premier, a expliqué le directeur général de la Commonwealth Games Federation (CGF), Mike Hooper.

"Je peux dire que l'analyse de l'échantillon B de l'haltérophile nigérianne Chika Amalaha a été réalisée, et qu'elle a confirmé l'analyse et le résultat de l'échantillon A", a-t-il dit.

bur/nr/jta/chc

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.