Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Ebola: Washington rapatrie deux Américains malades en Afrique de l'Ouest

La diplomatie américaine a annoncé vendredi qu'elle rapatriait d'Afrique de l'Ouest deux Américains souffrant du virus Ebola et qu'ils seront placés à l'isolement une fois de retour aux Etats-Unis.

Le département d'Etat n'a pas révélé l'identité de ses ressortissants malades, mais on sait que les Etats-Unis ont déploré jusqu'à présent la mort d'un ressortissant au Nigeria et l'infection de deux autres au Liberia, un médecin et une employée médicale.

"La sécurité et la sûreté des citoyens américains sont une préoccupation primordiale", a assuré le ministère dans un communiqué, faisant état du rapatriement de ses deux ressortissants avec l'aide des centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies.

"Toutes les précautions sont prises pour transporter les patients en toute sécurité, pour leur fournir les soins vitaux lors d'un vol non commercial et pour les maintenir parfaitement à l'isolement à leur arrivée aux Etats-Unis", a expliqué la porte-parole Marie Harf.

Une association caritative américaine, Samaritan's Purse, avait indiqué que deux de ses membres, le docteur Kent Brantly et l'employée médicale Nancy Writebol, avaient contracté le virus Ebola au Liberia.

Les deux "sont dans état stationnaire, mais sérieux", a dit jeudi l'association.

nr/elm/

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.