Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Dette: l'Argentine n'attend rien de la réunion avec le juge à New York

Buenos Aires n'attend aucune solution au litige Argentine-fonds "vautours" lors de la réunion avec le juge américain Thomas Griesa, programmée vendredi à 15h00 GMT à New York, selon le chef du gouvernement argentin Jorge Capitanich.

"Nous ne pouvons pas avoir d'attentes favorables car (Griesa, qui suit le dossier depuis 10 ans) a toujours eu une vision partiale", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

En défaut de paiement partiel sur sa dette extérieure depuis mercredi, l'Argentine peut en revanche espérer un accord entre les fonds "vautours" et des banques internationales ayant proposé un rachat de la dette d'1,3 milliard de dollars.

Pour M. Capitanich, la réunion de vendredi qui doit rassembler des représentants des fonds spéculatifs NML et Aurelius et des émissaires argentins sera consacrée à des aspects de second plan du "processus de paiement", dit-il en référence à l'échéance de 539 millions de dollars aux créanciers restructurés versée le 26 juin par Buenos Aires.

Cette somme est bloquée dans une banque américaine car l'Argentine était obligée par la justice américaine de régler sa dette envers les fonds "vautours" avant de procéder à tout remboursement de sa dette auprès des autres créanciers.

ap-sa/ml

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.