NOUVELLES
01/08/2014 06:16 EDT | Actualisé 01/08/2014 06:17 EDT

Les croupiers du casino de Montréal acceptent l'entente avec Loto-Québec

SCFP/CUPE 3993

L'entente de principe conclue la semaine dernière entre les syndicats de croupiers et Loto-Québec a été acceptée à 63 % jeudi soir par les croupiers du casino de Montréal.

Ceux du casino du Lac-Leamy avaient, quant à eux, approuvé l'accord à 85 %, mardi. Les salaires et les horaires étaient au cœur des négociations.

La nouvelle convention collective prévoit une augmentation de salaire et des primes de 2 % par année pour la durée du nouveau contrat, et ce, rétroactivement au 1er avril 2013.

La convention collective a été conclue pour une durée de sept ans et prendra fin le 31 mars 2020.

« Les syndicats revendiquaient des négociations sérieuses et intensives. Malheureusement, ça a pris des moyens de pression pour que Loto-Québec commence réellement à négocier avec nous. Une fois que l'employeur s'est assis à la table pour travailler véritablement, ça n'a pris que quatre jours de pourparlers et la convention était réglée », a déclaré dans un communiqué le conseiller du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), Jean-Pierre Proulx.

Les 750 croupiers du Casino de Montréal et les 350 croupiers de Lac-Leamy avaient opté pour des moyens de pression pouvant aller jusqu'à la grève.

Ils ont exercé divers moyens de pression, dont une journée de grève le 21 juillet dernier.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

INOLTRE SU HUFFPOST