Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Wall Street rebondit légèrement, saluant la croissance américaine et Twitter

La Bourse de New York retrouvait le sourire mercredi, ragaillardie par une croissance plus forte que prévu aux Etats-Unis au deuxième trimestre et les bons résultats de Twitter notamment: le Dow Jones gagnait 0,34% et le Nasdaq 0,72%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones s'appréciait de 57,13 points, à 16.969,24 points et le Nasdaq de 31,87 points, à 4.474,757 points.

L'indice élargi S&P 500 s'adjugeait 0,36%, ou 7,04 points, à 1.976,99 points.

Wall Street avait succombé la veille à une petite vague d'inquiétude liée à de nouvelles sanctions occidentales contre Moscou, les investisseurs craignant leurs répercussions sur l'économie mondiale et européenne en particulier: le Dow Jones avait reculé de 0,42%, à 16.912,11 points, et le Nasdaq de 0,05%, à 4.442,70 points.

"Le marché des actions américain dépasse un peu ses craintes de la veille grâce à un chiffre sur la croissance au deuxième trimestre meilleur que prévu", ont observé les experts de Charles Schwab.

La croissance économique des Etats-Unis a très nettement rebondi ce trimestre-là, au-delà des espérances des analystes: le produit intérieur brut (PIB) américain a progressé de 4% d'avril à juin. Son recul au premier trimestre a en outre été révisé à 2,1%, contre 2,9% initialement estimés.

En outre, le marché de l'emploi a poursuivi sa progression en juillet, même si le rythme des embauches a ralenti par rapport au mois précédent, à 218.00 emplois créés contre 281.000 en juin et 238.000 escomptés.

Dans ce contexte d'embellie économique, les opérateurs étaient attentifs à la publication de la décision du Comité de politique monétaire (FOMC) de la Réserve fédérale américaine (Fed) à l'issue de deux jours de réunion. Le marché anticipait la poursuite du retrait progressif des injections de liquidités dans les circuits financiers et le maintien des taux directeurs de l'institution à des niveaux proches de zéro.

"La réponse très enthousiaste de Wall Street aux résultats trimestriels de Twitter" (+22,86% à 47,41 dollars) aidait aussi les indices à gagner du terrain, a noté Patrick O'Hare, de Briefing.com.

Le réseau social a rassuré au moins provisoirement les investisseurs mardi soir avec une croissance plus forte que prévu de ses revenus et de son nombre d'utilisateurs.

Le marché obligataire reculait. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans progressait à 2,518%, contre 2,462% mardi soir, et celui à 30 ans à 3,263%, contre 3,222% la veille.

ppa/soe/bdx

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.