Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un geyser de neuf mètres sur un campus

Le bris d'une importante conduite d'eau a transformé une partie du campus de l'Université de Californie à Los Angeles en un parc aquatique improvisé mardi après-midi. Un puissant geyser artificiel de neuf mètres de hauteur a ainsi jailli du sol pendant plus de trois heures déversant quelque 30 millions de litres d'eau sur le campus.

La conduite presque centenaire, mesurant 76 cm de diamètre, s'est rompue en après-midi près de Sunset Boulevard creusant un trou de près de cinq mètres de largeur dans la rue. L'eau a inondé plusieurs stationnements sous-terrain dans la portion du campus qui abrite les installations sportives de l'établissement.

Pompiers et policiers sont rapidement intervenus pour sécuriser les lieux. Ils ont notamment secouru cinq étudiants piégés dans des stationnements sous-terrain où l'eau s'est rapidement engouffrée. Plus de 100 voitures se trouvaient dans les stationnements inondés.

« Nous avons perdu beaucoup d'eau, autour de 132 000 litres à la minute, ce qui n'est pas idéal au moment où la ville connaît la pire sécheresse de son histoire », a déclaré le conseiller municipal Paul Koretz. La sécheresse, qui frappe la Ville de Los Angeles, a forcé les autorités de l'État et de la Ville à imposer des restrictions sur la consommation d'eau aux citoyens.

Aucun quartier de la ville n'a manqué d'eau et la qualité de l'eau n'a pas été compromise par l'incident.

L'eau s'est notamment déversée dans le pavillon Pauley, qui abrite le terrain de basketball et les vestiaires de l'équipe de l'Université, les Bruins. L'eau a formé une véritable cascade en s'écoulant dans l'escalier devant l'entrée du pavillon.

Le terrain de basketball historique, foulé par plusieurs joueurs vedettes comme Kareem Abdul-Jabbar, Bill Walton, Reggie Miller et Kevin Love, a également été inondé moins de deux ans après la fin de travaux de rénovation de 132 millions de dollars. Ce terrain a également servi lors des Jeux olympiques de Los Angeles, en 1984. Il est encore trop tôt pour déterminer si l'eau aura eu le temps d'infliger des dommages à ces installations.

Des étudiants ont toutefois pris l'incident du bon côté se promenant sur le campus, les pieds dans l'eau, pendant que d'autres tentaient de se déplacer sur des planches de surf.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.