Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Toujours pas d'accord dans la négociation sur la dette argentine

L'Argentine et les fonds "vautours" ne sont pas parvenus à un accord permettant une sortie négociée du litige sur la dette du pays et continueront leurs discussions mercredi, a annoncé mardi soir le ministre argentin de l'Economie Axel Kicillof à l'issue d'une réunion à New York.

"La réunion a fait une pause jusqu'à demain, mais nous ne savons pas encore l'heure (de la reprise, ndlr). Nous continuons à travailler avec tout le sérieux que mérite cette question", a-t-il déclaré à la presse en sortant des bureaux du médiateur judiciaire Dan Pollack, à quelques heures d'un possible défaut de paiement de l'Argentine sur une partie de sa dette.

M. Kicillof, qui est arrivé dans l'après-midi à New York en provenance de Caracas où il a participé avec la présidente argentine Cristina Kirchner au sommet du Mercosur, a déclaré qu'il n'avait pas grand chose à dire et qu'il ne pouvait "rien dire de plus sur les résultats (des négociations, ndlr)".

"Nous travaillons dur", a répondu le ministre interrogé par l'AFP sur la réunion qui a duré une douzaine d'heures.

mar/cd/abl/glr

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.