Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Six Albanais macédoniens condamnés à la prison pour participation à une manifestation violente

Six Albanais macédoniens ont été condamnés mercredi à une peine de trois ans d'emprisonnement chacun pour avoir récemment participé à une manifestation violente contre un verdict judiciaire prononcé à l'égard des membres de leurs communauté, a indiqué un tribunal de Skopje.

Les six ont été reconnus coupables d'avoir fait partie d'une groupe de personnes qui ont lancé des pierres et autres objets contre les forces de l'ordre, blessant plusieurs policiers et aussi pour avoir provoqué des dégâts sur l'immeuble d'un tribunal local, lit-on dans un communiqué.

Ils ont participé le 4 juillet à une manifestation organisée pour protester contre la condamnation par la justice locale de six des leurs à la perpétuité pour meurtre en avril 2012 de cinq Macédoniens de l'ethnie majoritaire slave, acte qualifié par les autorités d'"attaque terroriste".

Une vingtaine de policiers et plusieurs manifestants ont été blessés dans les échauffourées.

Le 12 avril 2012, les cadavres de cinq Macédoniens tués par balle avaient été découverts près d'un lac prisé par les pêcheurs se trouvant à proximité du village de Smiljkovci, au nord de Skopje. Une vingtaine de suspects d'origine albanaise avaient été interpellés dans un premier temps, nombre d'entre eux appartenant à des groupes islamistes radicaux.

Les relations entre Albanais et Macédoniens sont marquées par des tensions depuis un conflit de sept mois ayant opposé en 2001 les forces gouvernementales à la guérilla albanaise macédonienne.

Le conflit s'était conclu par l'accord de paix d'Ohrid, en août 2001, qui prévoyait d'octroyer des droits accrus à la minorité albanaise, à laquelle appartiennent 25% environ des deux millions d'habitants de la Macédoine.

jmi-ks/rus/ai

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.