Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Scandale du News of the World : deux autres journalistes accusés

A sign for the News Of The World at the News International plant in Wapping, east London.
A sign for the News Of The World at the News International plant in Wapping, east London.

Deux autres journalistes sont accusés dans le scandale des écoutes illégales du tabloïd britannique News of the World, ont annoncé mercredi, à Londres, les procureurs chargés de cette affaire.

Les journalistes Jules Stenson et Neil Wallis sont accusés de complot dans le but d'écouter illégalement une messagerie vocale. Les faits reprochés aux deux hommes se seraient déroulés entre 2003 et 2007.

M. Wallis avait été arrêté une première fois en 2011, mais il avait été relâché par la police. On lui avait indiqué qu'il ne serait pas accusé dans le dossier. Devant le revirement de la situation, il a accusé la police « d'enquêter vindicativement à des coûts exorbitants ». « Je suis dévasté de devoir affronter des accusations sévères et hasardeuses », a-t-il déploré sur son compte Twitter.

« Nous avons décidé qu'il y avait suffisamment de preuves » contre Jules Stenson, a déclaré le procureur Gregor McGill.

Les deux hommes devront comparaître à Londres le 21 août prochain.

Écoutes illégales

Le scandale avait révélé que le tabloïd avait épié illégalement, pendant plusieurs années, les téléphones cellulaires de vedettes, de politiciens et même de victimes de crimes pour obtenir des exclusivités.

Cette annonce survient trois semaines après qu'un ancien rédacteur en chef de la publication et ancien conseiller en communication du premier ministre britannique, Andy Coulson, eut été condamné à 18 mois de prison pour écoutes téléphoniques illégales.

Une autre ancienne rédactrice en chef, Rebekah Brooks, avait quant à elle été acquittée.

Quatre journalistes ont également reconnu leur culpabilité dans cette affaire.

Le scandale avait incité le magnat de la presse britannique Rupert Mudoch à fermer le tabloïd après 168 ans d'existence. De plus, l'empire médiatique de M. Murdoch, News Corp, a versé des millions de dollars en indemnités aux victimes des écoutes électroniques illégales.

INOLTRE SU HUFFPOST

Rebekah Brooks
AP
The former News International chief executive has pleaded not guilty to five criminal charges spanning a nine-year period, including conspiracy to hack phones and conspiracy to pay public officials for stories. Brooks, 45, also faces further charges connected to allegations that she conspired to pervert the course of justice after she was arrested in 2011.
Andy Coulson
PA
The former editor of the News of the World has pleaded not guilty to charges of conspiracy relating to phone hacking and alleged illegal payments to public officials. Coulson, 45, stepped down from his role of Director of Communications for David Cameron in 2011.
Ian Edmondson
Getty Images
The former assistant news editor of the News of the World faces charges of allegedly conspiring to intercept mobile phone voicemails. Edmondson, 44, denies the charges.
Stuart Kuttner
Getty Images
The former managing editor at the News of the World faces charges of intercepting mobile phone voicemails. The 73-year-old denies the charges.
Clive Goodman
Getty Images
The former News of the World royal editor is accused of two charges of conspiracy to commit misconduct in a public office by paying officials for information. Goodman, 55, has pleaded not guilty.
Charlie Brooks
Getty Images
The 50-year-old husband of former News International chief executive Rebekah Brooks is charged with conspiracy to pervert the course of justice by hiding documents and computer equipment relating to the phone hacking inquiry. He denies the charge.
Mark Hanna
Getty Images
Similar to Charlie Brooks, Hanna, the former head of security at News International, faces a charge of allegedly hiding documents and computer equipment from police in 2011. The 50-year-old has pleaded not guilty.
Cheryl Carter
Getty Images
The former PA to Rebekah Brooks is accused of an alleged conspiracy to access private voicemails. The 49-year-old pleaded not guilty earlier this year.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.