Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Nord du Nigeria: six morts dans un attentat suicide dans une université de Kano (témoins)

Six personnes ont été tuées dans l'attentat suicide mercredi à Kano, perpétré par une femme kamikaze, la quatrième qui s'est fait exploser en une semaine, a-t-on appris de source officielle.

"A environ 14H30 (13H30 GMT), une autre femme kamikaze s'est fait exploser avec un engin explosif improvisé à l'école polytechnique de l'Etat de Kano (...) Six personnes ont été tuées", a déclaré le porte-parole du gouvernement Mike Omeri.

"Une énorme explosion" a eu lieu au milieu d'étudiants rassemblés autour de panneaux d'affichage sur le campus d'une faculté de Kano, a déclaré Isyaku Adamu, un témoin. La kamikaze s'était fondue dans la foule des étudiants, a-t-il ajouté, ses propos ont été confirmés par plusieurs autres témoins.

La kamikaze visaient des étudiants qui attendaient de s'enregistrer au Service national pour la jeunesse (NYSC).

"Il y eut une énorme bousculade et les gens se bousculaient pour être sur la liste", a expliqué M. Isyaku Adamu.

Un étudiant, Kabir Muazu, a déclaré à l'AFP qu'il était assis dans le grand hall du bâtiment quand l'explosion s'est produite.

"Nous nous sommes tous précipités pour voir ce qui se passait", a-t-il expliqué.

Kano a été la cible de plusieurs attaques de Boko Haram, groupe islamiste armé qui veut créer un Etat islamique dans le nord-est du Nigeria.

abu-bs/txw/jmc/sba

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.