Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Les sanctions occidentales vont renforcer le régime de Poutine (presse russe)

La presse russe a tenté de minimiser mercredi la portée des nouvelles sanctions économiques contre la Russie, annoncées par l'UE et les Etats-Unis, en estimant qu'elles allaient surtout renforcer le régime du président Vladimir Poutine.

"Les sanctions, soit ne marchent pas, soit ont un effet visible dans un avenir lointain", estime le journal économique Vedomosti qui rappelle que "les sanctions américaines contre Cuba introduites en 1960 (...) n'ont pas affaibli le régime de Castro".

Et la Corée du Nord "se sert avec succès de la pression extérieure pour reserrer les rangs de la population autour de ses dirigeants", poursuit Vedomosti.

Même son de cloche chez le quotidien Izvestia, pour lequel "les sanctions ne feront que rassembler davantage le peuple russe autour des autorités, parce qu'elles seront interprétées comme une tentative des Etats-Unis de remporter une victoire sur la Russie".

"Les sanctions nous aideront à nous renforcer, et la Russie aura ainsi une économie plus efficace et une société plus saine et débarassée de ses illusions", souligne un vice-ministre russe des Affaires étrangères, Grigori Karassine, cité par le quotidien Kommersant.

Kommersant affirme par ailleurs que l'"effet négatif" de ces "plus graves sanctions jamais adoptées contre la Russie" par Bruxelles pourrait être "adouci".

"Moscou compte sur le soutien des pays de l'Union européenne qui pourraient subir eux-mêmes un préjudice considérable à cause de la suspension de leur coopération avec la Russie", indique le journal, en citant une source diplomatique russe.

mp/nm/ros

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.