Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

«Le volcan» : road movie en ébullition (PHOTOS)

Dany Boon et Valérie Bonneton incarnent un ancien couple qui se déteste dans la comédie Le Volcan d’Alexandre Coffre à l’affiche depuis vendredi. En forme de road movie, le deuxième film du réalisateur français ajoute à la haine ambiante une éruption aux multiples conséquences. Entrevue.

Son nom est resté imprononçable. Mais le 20 mars 2010, lorsque le volcan islandais «Eyjafjallajökull» rentre en éruption, l’Europe alors paralysée fait soudainement sa connaissance. À l’époque, les cendres dispersées sur des milliers de kilomètres forcent l’annulation sine die de multiples vols perturbant le trafic aérien mondial. C’est le point de départ du nouveau long métrage d’Alexandre Coffre (Une pure affaire) où les petits détails de nos existences peuvent être chamboulés par de plus gros événements.

«J’aime beaucoup les histoires de couple, raconte le cinéaste lors d’une rencontre à Paris.Et j’ai tout de suite aimé la proposition du scénariste Yoann Gromb avec ce récit de deux anciens mariés qui se vouent une véritable détestation. L’éruption du volcan à l’autre bout du continent va pourtant obliger ces deux personnes à faire une trêve, du moins, le temps d’un trajet.»

On s’en souvient encore. Les cendres du volcan vont provoquer un véritable chaos. En plus d’affecter près de 6 000 vols commerciaux, les pertes seront évaluées à plus de 1 milliard de dollars. «C’était très impressionnant, mais personne n’a été tué ou blessé. Comme il n’y a rien de tragique, je ne voyais aucun problème à reprendre un tel événement. La plupart des aéroports ont dû fermer. Les gens se sont mis à reprendre leur voiture pour faire de longs trajets. C’est ce qui arrive d’ailleurs aux personnages de l’œuvre. Je trouvais intéressante l’idée de confronter une nouvelle médiatique d’envergure internationale avec le quotidien de deux anonymes.»

Ces anonymes, un couple de divorcés, se vouent une haine sans limites. L’éruption les pousse toutefois à entreprendre ensemble un voyage à travers plusieurs pays afin de ne pas manquer le mariage de leur fille. «La comédie nous permet d’exagérer les travers d’un couple, mais la situation met en lumière la colère que peuvent véritablement vivre des divorcés. Dans le film, s’ils se détestent tant, c’est peut-être parce qu’ils s’aiment encore. Il n’y a parfois pas grand-chose qui sépare la haine de l’amour.»

Un duo comique

L’acteur Dany Boon (Bienvenue chez les Ch’tis) campe le mari en question. «Notre rencontre s’est faite simplement. Il a voulu jouer dans le film parce qu’il voyait là l’occasion d’interpréter un personnage différent, un peu plus méchant et vicieux. Boon est un acteur drôle et plein de talent qui adore plonger dans l’action.»

Pour lui donner la réplique, Valérie Bonneton. Les deux comédiens se connaissent bien. «Au début de leur carrière, ils ont fait du théâtre ensemble, rappelle le réalisateur. Alors sur le tournage, on n’a pas eu besoin de faire les présentations. Il s’est installé entre eux une belle complicité qu’on peut entrevoir derrière les vacheries qu’ils se lancent tout au long du film.»

On nage en plein road movie. Au fil de l’aventure, les paysages se succèdent en plusieurs tableaux. «J’ai toujours privilégié les personnages. Le road movie se construit à travers eux, puisqu’ils sont les seuls responsables de leurs mésaventures. Pris séparément, ils sont tout à fait cordiaux et même agréables. Ensemble, ils sont au contraire des monstres prêts à tout pour mettre l’autre hors d’état de nuire. Bref, ils sont explosifs!»

L’entrevue a été réalisée grâce à l’invitation des Rendez-vous d’Unifrance.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le Volcan

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.