Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Le groupe de luxe Peninsula débarque en Europe avec un premier hôtel à Paris

Le groupe d'hôtels de luxe hongkongais Peninsula ouvre son premier établissement de prestige en Europe, vendredi avenue Kléber à Paris, totalisant 200 chambres dont 34 suites, dans le cadre d'une coentreprise détenue à 80% par le fonds Katara Hospitality.

L'acquisition de l'immeuble de l'ancien Majestic, en lieu et place de l'ex-centre de conférences internationales du ministère des Affaires étrangères, ajoutée aux lourds travaux de rénovation, aura coûté plus de 750 millions d'euros, selon des sources proches.

Pour de nombreux professionnels du secteur, cet établissement situé près des Champs-Elysées, rénové avec un extrême raffinement, est certainement "le plus beau de la capitale, voire d'Europe".

Il aura mobilisé des dizaines d'artisans durant quatre années de travaux minutieux.

Le rez-de-chaussée du bâtiment Belle Epoque, doté d'un vaste lobby de style Second Empire et d'un bar lambrissé de bois blond, a été restauré à l'identique, tout comme la réception, aux volumes de cathédrale habillés d'un lustre de feuilles de verre inspirées des platanes de l'avenue. Les 200 chambres, proposées entre 1.000 et 2.000 euros la nuit, sont spacieuses et décorées de boiseries d'acajou, dans un esprit Art Déco.

Le Peninsula Paris accueillera ses premiers clients avec deux ans de retard sur le calendrier initial. Il abritera au 6e étage une terrasse ainsi que des suites avec accès privatif sur les toits. Il disposera également d'une terrasse couverte au rez-de-chaussée, d'une piscine et d'un spa.

L'hôtel propose plusieurs bars et restaurants, dont un gastronomique français, sur le toit, avec vue panoramique sur Paris et un gastronomique cantonais au rez-de-chaussée, supervisé par un chef chinois étoilé.

Peninsula Paris va employer 530 personnes.

"C'est un bâtiment qui a une histoire, une présence. Nous souhaitons que cet établissement devienne un lieu de vie dans Paris", a expliqué en juin dernier Nicolas Béliard, directeur de l'hôtel parisien.

Ce premier hôtel européen, dixième de la chaîne, est une coentreprise détenue à 80% par le fonds Katara Hospitality et à 20% par The Hongkong and Shangaï Hotels, propriétaire de la marque Peninsula.

Katara Hospitality est propriétaire et gestionnaire d'un portefeuille hôtelier de luxe dans les Émirats et dans le monde.

L'hôtel de l'avenue Kléber viendra grossir l'offre parisienne d'établissements de grand luxe, qui s'est considérablement accrue ces dernières années avec l'arrivée ou la réouverture du Royal Monceau Raffles, du Shangri-La, du Mandarin Oriental, du Prince-de-Galles. Son ouverture intervient le même jour que la réouverture du Plaza Athenée.

Le prochain établissement de l'enseigne hongkongaise devrait ouvrir ses portes à Londres d'ici 2019.

asm/dep/cb/ml

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.