Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Inde : un village enseveli par un glissement de terrain, 17 morts

Au moins 17 personnes ont péri dans un gigantesque glissement de terrain qui a enseveli un village dans l'ouest de l'Inde, ont annoncé mercredi les autorités, qui craignent qu'environ 200 personnes soient prises au piège sous les éboulis et la boue.

"Six victimes ont été secourues et 17 corps découverts jusqu'à présent", a déclaré Tripti Parule, porte-parole de l'Autorité de gestion des catastrophes naturelles dans un mail à l'AFP.

Elle avait auparavant indiqué que 150 à 200 personnes pourraient être restées bloquées sous les éboulis.

Neuf équipes de secouristes, soit un total de 378 professionnels entraînés, ont été mobilisées, mais les opérations de secours, dans ce village reculé du district de Pune, dans l'Etat du Maharashtra (ouest), étaient rendues difficiles par les pluies persistantes.

Les images à la télévision montraient une colline dont le flanc s'est détaché et un torrent de boue, ayant charrié des blocs de rochers et des arbres, qui a dévalé sur le village de Malin. Une cinquantaine d'habitations auraient été détruites, selon de premières estimations.

Selon Alok Avasthy, de l'Agence nationale de gestion des catastrophes, le nombre de maisons endommagées est compris entre 42 et 50 et jusqu'à 150 personnes sont prises au piège.

"Le nombre exact des victimes n'est pas connu car nous avançons doucement afin d'extraire avec précaution les personnes prisonnières sous les décombres", a indiqué Saurav Rao, un responsable des autorités locales, à l'agence de presse Press Trust of India (PTI).

Une trentaine d'ambulances ont été dépêchées sur les lieux, a-t-il ajouté.

Des pluies diluviennes se sont abattues pendant des jours sur le Maharashtra, en raison de la mousson, ainsi que dans les Etats voisins.

Les pluies de mousson ont entraîné de petits glissements de terrain dans les Etats himalayens de l'Himachal Pradesh et d'Uttarakhand (nord) au cours des derniers jours, tandis que les autorités surveillaient le niveau de l'eau des rivières dans la crainte d'éventuelles inondations.

Pendant la mousson de 2013, quelque 6.000 personnes sont mortes ou ont été portées disparues dans des crues soudaines ou des glissements de terrain dans l'Etat d'Uttarakhand.

rob-tha/fmp/fw/mr/sym

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.