Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Hollande appelle son homologue irakien à protéger les chrétiens

François Hollande a appelé son nouvel homologue irakien Fouad Massoum à assurer la protection des minorités et en particulier des chrétiens d'Irak, dans une conversation téléphonique, a annoncé mercredi la présidence française dans un communiqué.

Le chef de l'Etat français, qui a "félicité" M. Massoum pour son élection intervenue jeudi, a "exprimé sa très grande inquiétude à propos des persécutions dont font l'objet, de la part des groupes terroristes, les chrétiens, composante essentielle de la République d'Irak".

Il a "souligné l'impérieuse nécessité d'assurer la protection des minorités, afin de leur permettre de rester dans leur pays comme c'est leur souhait, et de préserver la richesse et la diversité de l'Irak".

Le président français a "examiné avec M. Massoum les modalités de l'aide que la France pourrait apporter à l'Irak pour le secours aux populations civiles", a encore indiqué l'Elysée. Le gouvernement français s'était dit prêt lundi à favoriser l'accueil sur son territoire des chrétiens d'Irak.

Les chrétiens de Mossoul, la deuxième ville d'Irak, ont fui cette cité où ils étaient présents depuis des siècles début juin lorsqu'elle est tombée aux mains des jihadistes de l'Etat islamique (EI).

Au nombre de 1,5 million avant la première guerre du Golfe, les chrétiens d'Irak ne ne sont plus que 400.000, selon leurs soutiens en France.

François Hollande a par ailleurs assuré son homologue du "plein soutien de la France à la souveraineté et la stabilité de l'Irak", lui faisant part "de sa vive préoccupation face à l'implantation du groupe terroriste de l'Etat islamique".

Le président français a également "rappelé l'urgence de trouver une solution politique par la nomination d'un Premier ministre et d'un gouvernement de rassemblement" en Irak.

ha/zl/blb/mr

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.