Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Gaza: au moins 108 Palestiniens tués mercredi, 1.359 en 23 jours (secours)

Au moins 108 Palestiniens ont été tués mercredi dans l'offensive israélienne à Gaza et plus de 20 corps retors des décombres, portant le bilan de 23 jours de conflit à 1.359 morts et plus de 7.600 blessés, selon les secours locaux.

Par ailleurs, trois soldats israéliens ont péri mercredi, portant à 56 le nombre de militaires tués depuis le lancement de l'offensive le 8 juillet, le bilan le plus lourd depuis la guerre contre le Hezbollah libanais en 2006. En outre, trois civils, deux Israéliens et un Thaïlandais, ont été tués par des tirs de roquettes depuis le début du conflit.

Parmi les 108 morts Palestiniens de mercredi, dix-sept ont été tués et 200 blessés dans un raid aérien israélienne sur un marché de Chajaya, une banlieue de la ville de Gaza, et sept sont morts dans un raid aérien près de Khan Younès (sud), selon le porte-parole des secours palestiniens, Achraf al-Qodra.

Ces frappes on eu lieu pendant une "trêve humanitaire" de quatre heures décrétée par l'armée israélienne qui avait toutefois prévenu que la trêve ne s'appliquerait pas aux zones où ses soldats "sont engagés dans des opérations".

Quelques heures plus tôt, seize Palestiniens ont péri dans la chute d'obus de char sur deux salles de classe d'une école de l'ONU dans le camp de réfugiés de Jabaliya, où s'étaient réfugiés des habitants fuyant les combats, selon M. Qodra.

A Touffah, une banlieue du nord-est de la ville de Gaza, six Palestiniens, dont trois enfants, ont été tués dans un raid de chars israéliens. Et à Khan Younès au moins 13 Palestiniens dont sept membres d'une même famille ont péri sous les obus israéliens, selon M. Qodra. Trois autres personnes avaient auparavant été tuées dans cette localité.

En outre, plus de 20 corps de Palestiniens tués ces derniers jours dans les hostilités ont été retirés des décombres mercredi, a indiqué M. Qodra.

La journée de mercredi est l'une des plus meurtrières depuis le début du conflit.

Selon des chiffres publiés mardi par le Bureau de coordination des Affaires humanitaires de l'ONU (Ocha), les trois-quarts des morts palestiniens sont des civils, dont quelque 250 enfants.

Par ailleurs, quelque 240.000 Palestiniens ont été déplacés à l'intérieur de l'enclave palestinienne par les violences, selon l'Ocha, et plus de 200.000 se sont réfugiés dans 85 abris gérés par l'agence de l'ONU, les autres se trouvant chez de la famille ou des amis.

bur/emb/cbo/tp

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.