Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Décès de Julio Grondona - Blatter: "un coup très dur sur le plan personnel"

Sepp Blatter, président de la Fédération internationale de football (Fifa) a reconnu subir "un coup très dur sur le plan personnel" après le décès de Julio Grondona, patron de la Fédération argentine et vice-président de la Fifa, victime mercredi d'un accident cardiaque.

"Il s'agit d'un coup très dur sur le plan personnel, car c'était l'ami de toute une vie. C'est également une perte énorme pour la Fifa en tant qu'institution. Il était l'une de ses personnalités les plus importantes", a réagi Sepp Blatter, dans un communiqué publié sur le site de la Fifa.

"Au nom de notre organisation, je souhaite exprimer à la famille de Julio nos condoléances les plus sincères", a-t-il ajouté.

Le président de la Fédération brésilienne (CBF), José Maria Marin, a également fait part de sa peine: "C'est une très grande perte pour le football. Je veux adresser un message de soutien à sa famille, qui en ce moment a besoin de courage pour surmonter cette épreuve."

Le patron du foot brésilien a également décidé de faitre observer une minute de silence lors des matches de Coupe du Brésil qui se disputeront ce mercredi et jeudi.

Grondona, 82 ans, à la tête de la Fédération argentine de football (AFA) depuis 35 ans, est mort alors qu'on l'opérait dans un hôpital de Buenos Aires où il avait été admis d'urgence après un malaise.

Don Julio, comme on le surnomme en Argentine dans le milieu du football, avait accédé à la tête de l'AFA en avril 1979, en pleine dictature militaire (1976-1983), nommé par le vice-amiral Carlos Lacoste. Il a ensuite été réélu tous les quatre ans, régnant en maître sur les 22.000 clubs d'Argentine.

alh-ap/chc

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.