Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Chine: Washington réclame la libération d'un intellectuel ouïghour

Les Etats-Unis ont réclamé à la Chine la libération d'un intellectuel ouïghour poursuivi en justice pour "séparatisme" dans le Xinjiang, une région musulmane du Nord-Ouest du pays.

"Nous sommes préoccupés par des informations faisant état de l'inculpation par la Chine du professeur renommé d'économie Ilham Tohti", a dénoncé en commençant son point de presse quotidien la porte-parole du département d'Etat Marie Harf.

"Nous appelons les autorités chinoises à libérer" M. Tohti et six étudiants détenus avec lui, a-t-elle exigé, rappelant à Pékin ses "engagements en termes de droits humains internationaux".

La diplomatie américaine tance régulièrement la Chine sur les dossiers des droits de l'homme et des libertés religieuses.

Le parquet du Xinjiang a engagé mercredi des poursuites contre cet économiste ouïghour arrêté en janvier et inculpé pour "séparatisme".

L'arrestation de l'intellectuel, connu pour ses dénonciations de la répression dont font l'objet les Ouïghours, avait été condamnée par les Etats-Unis, l'Union européenne et les organisations de défense des droits de l'homme.

Parallèlement, de nouveaux affrontements d'une grande violence juste avant la fin du ramadan au Xinjiang ont fait des dizaines de morts et blessés -- voire une centaine selon un groupe de défense des Ouïghours, principale ethnie de la région.

Le Xinjiang compte plus de neuf millions de Ouïghours, des musulmans turcophones en partie hostiles à la tutelle de Pékin, et dont une frange radicalisée est, selon les autorités, à l'origine de sanglants attentats commis ces derniers mois dans la région et en dehors.

jkb-nr/gde

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.