Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Boire ou étudier : une université japonaise expulse une centaine d'étudiants

Alors que les employés japonais sont réputés pour s'enivrer en sortant du bureau, une université japonaise a décidé de frapper fort : elle a expulsé les 105 étudiants d'un dortoir pour avoir enfreint une interdiction.

Selon de nombreux médias, l'université du Tohoku, dans le nord du Japon, qui avait décrété la prohibition plus tôt cette année, est passée à l'acte, constatant que de nombreux pensionnaires de l'établissement continuaient à boire allègrement et allaient parfois jusqu'à se soulager directement par les fenêtres du dortoir, rapporte ainsi le Japan Times.

La plupart des pensionnaires de ce dortoir avaient moins de 20 ans, l'âge légal pour consommer et acheter de l'alcool, comme c'est indiqué sur toutes les caisses enregistreuses des magasins où l'on peut acheter de l'alcool. Il faut même presser du doigt l'écran de ces caisses pour confirmer que l'on a plus de 20 ans.

A bout de patience, la direction de l'université a donné jusqu'à fin septembre aux étudiants pour faire leurs valises.

Des professeurs se plaignaient de beuveries nocturnes, pendant lesquelles des étudiants plus âgés réveillaient les "petits nouveaux" pour les forcer à boire.

Sans parler du voisinage qui, excédé, se plaignait des nuisances sonores, selon la presse.

alh/pb/jlh/sym

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.