Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Afrique du Sud: un prêtre accusé de pédophilie extradé vers l'Allemagne

Un prêtre catholique allemand accusé de pédophilie a été extradé vers son pays d'origine, où il doit passer en procès, a indiqué la police mercredi.

Georg Kerkhoff a été renvoyé vers l'Allemagne mardi soir. "Nous l'avons amené à l'aéroport et remis à la police allemande. Il sera jugé en Allemagne", a indiqué à l'AFP le porte-parole de la police sud-africaine Lungelo Dlamini.

Epilogue de plus de six ans de procédure, un juge du tribunal régional de Brits, près de Pretoria, avait autorisé en juin l'extradition du prêtre, âgé d'une cinquantaine d'années et originaire d'Aix-La-Chapelle (ouest de l'Allemagne).

Il est recherché par la justice allemande pour une trentaine d'agressions sexuelles sur des mineurs.

Accusé d'avoir récidivé en Afrique du Sud, Georg Kerkhoff a été inculpé d'agression et indécence après la plainte de plusieurs participants à un camp de jeunesse catholique en langue allemande, près de Johannesburg.

Quatre jeunes garçons, alors âgés de 9 à 10 ans, ont affirmé durant le procès que le prêtre leur avait proposé de coucher dans leur lit et s'était rendu coupable d'attouchements. Les familles de certains plaignants, allemandes d'origine, sont reparties vivre dans leur pays depuis.

Mais ces charges ont été retirées. "Nous avons éteint les poursuites car nous préférions qu'il soit extradé vers l'Allemagne", a précisé le porte-parole du Parquet sud-africain Nathi Mncube à l'AFP.

Le conseil de l'épiscopat catholique sud-africain (SACBC) a décliné toute responsabilité, affirmant que le prêtre n'avait pas été invité par l'Eglise catholique à venir en Afrique du Sud, ni été en contact avec les autorités de l'Eglise.

sn/liu/ms

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.