NOUVELLES
28/07/2014 06:38 EDT | Actualisé 28/07/2014 06:39 EDT

Les enfants exposés à la religion peinent à différencier la réalité de la fiction, démontre une étude

Tom Le Goff via Getty Images

S'exposer à la religion dès un jeune âge pourrait causer des problèmes cognitifs, puisqu'ils auront plus de difficulté à différencier la réalité de la fiction, démontre une étude publiée dans Cognitive Science, édition du mois de juillet.

Les chercheurs ont présenté différentes histoires - religieuses, fantastiques et réelles - à des enfants de cinq ou six ans provenant d'écoles publiques et paroissiales afin de déterminer leurs capacités à identifier les éléments fictifs.

Parmi les 66 jeunes participants, ceux qui vont à l'église ou qui fréquentent l'école religieuse éprouvaient plus de difficulté que les enfants d'écoles laïques à identifier le surnaturel ou l'impossible, comme les animaux parlants, par exemple.

En reliant des événements religieux aux interventions divines, comme Jésus qui transforme l'eau en vin, les enfants en venaient à expliquer l'impossible par la foi.

De quoi réfuter les présomptions que les enfants seraient «nés croyants». Les auteurs de l'étude suggèrent que l'éducation religieuse expose les petits aux histoires miraculeuses, ce qui les rend moins aptes à expliquer la causalité et plus réceptifs à accepter l'irréel.

Plus d'un quart des Américains croit que la Bible est la parole de Dieu et devrait être interprétée à la lettre, alors que près de la moitié pense que la Bible est inspirée de la parole de Dieu.

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo De quelles religions sont les Québécois? Voyez les images