NOUVELLES
27/07/2014 02:32 EDT | Actualisé 26/09/2014 05:12 EDT

Une compagnie nigériane suspend ses liaisons avec les pays touchés par l'épidémie d'Ebola

La principale compagnie aérienne nigériane Arik a annoncé dimanche l'interruption de ses liaisons avec le Liberia et la Sierra Leone, deux pays touchés par une épidémie de fièvre Ebola, suite au récent décès d'un Libérien qui souffrait de ce virus à Lagos.

"A la suite de la confirmation du premier cas mortel du virus Ebola à Lagos impliquant un Libérien (...)Arik Air interrompt ses liaisons avec Monrovia (Liberia) et Freetown (Sierra Leone) à partir du 28 juillet", a déclaré la compagnie dans un communiqué, dans lequel elle dit avoir pris "cette mesure de précaution pour préserver la vie précieuse des Nigérians".

Un employé du gouvernement libérien, âgé de 40 ans, est mort vendredi à Lagos du virus Ebola, devenant le premier cas répertorié au Nigeria de cette fièvre mortelle qui a déjà fait plus de 650 morts au Liberia, en Guinée et au Sierra Leone en quelques mois.

Les autorités nigérianes ont depuis placé tous les ports et les aéroports du pays en alerte pour prévenir une propagation du virus tueur dans le pays le plus peuplé d'Afrique (170 millions d'habitants).

Arik, qui assure plusieurs liaisons quotidiennes entre les principales villes du Nigeria, dessert aussi de nombreux pays africains, ainsi que Londres et New York.

Selon de nouvelles données diffusées vendredi par l'OMS, le bilan de la flambée de fièvre hémorragique, en grande partie due au virus Ebola, continue de s'aggraver avec près de 1.100 cas et 660 morts, dont 28 décès entre les 18 et 20 juillet, en Guinée, au Liberia et au Sierra Leone.

cdc/sba