NOUVELLES
27/07/2014 01:12 EDT | Actualisé 26/09/2014 05:12 EDT

Nord du Nigeria: annulation des festivités de l'Aïd à Kano (officiel)

Les autorités religieuses de Kano, au Nigeria, ont décidé dimanche d'annuler les festivités de l'Aïd el-Fitr marquant la fin du ramadan, après les attentats ayant touché la plus grande ville du Nord musulman ces derniers jours.

"Au vu de la situation (sécuritaire) critique dans laquelle nous nous trouvons, sa majesté royale a annulé toutes les festivités (...) et les événements traditionnels qui se tiennent en général durant la fête de l'Aïd", a déclaré dimanche à l'AFP Aminu Ado Bayero, un conseiller de la principale autorité religieuse locale, l'Emir de Kano, Sanusi Lamido Sanusi.

Le groupe islamiste armé Boko Haram, dont l'insurrection a fait plus de 10.000 morts au Nigeria, a encore intensifié le rythme effréné de ses attaques ces dernières semaines, multipliant les massacres de civils, les attentats sanglants et les enlèvements dans son fief dans le nord-est mais aussi dans le reste du pays.

A Kano, un attentat dans une église a fait cinq morts et huit blessés et deux autres attentats ont été déjoués dimanche. Déjà, jeudi, une bombe avait explosé à Sabon Gari, un quartier chrétien de la ville, faisant au moins un mort et huit blessés.

Les célébrations de l'Aïd à Kano, qui existent depuis près de 500 ans, ont longtemps été une attraction majeure de la ville, avec un défilé de chevaux, appelé durbar, où des cavaliers aux turbans colorés rendent hommage à l'émir local, une des personnalités les plus influentes de la communauté musulmane du Nigeria.

Ces festivités ont déjà été annulées en 2012 et 2013, officiellement à cause de l'état de santé de l'émir Ado Bayero, décédé récemment d'un cancer et remplacé par l'ancien gouverneur de la banque Centrale Sanusi Lamido Sanusi.

abu-cdc/sba