NOUVELLES
27/07/2014 06:14 EDT | Actualisé 26/09/2014 05:12 EDT

La police espagnole démandèle un réseau de trafic d'émigrants illégaux

La police espagnole a annoncé dimanche l'arrestation de 14 personnes et le démantèlement d'un réseau présumé de trafic d'émigrants illégaux, des Cubains pour la plupart, partant de l'Espagne pour rejoindre les Etats-Unis via le Mexique.

Le groupe, basé sur l'île espagnole de Tenerife, faisait payer de 1.000 à 1.500 euros des faux permis de séjour espagnols, permettant à leurs acquéreurs d'entrer au Mexique sans visa, a indiqué la police dans un communiqué.

"Une fois au Mexique, les clients utilisaient les contacts du groupe dans le nord du pays afin de franchir illégalement la frontière avec les Etats-Unis, et une fois sur place, ils cherchaient à s'installer, en vertu de la loi d'immigration cubaine", explique-t-elle.

Selon la loi américaine dite "pieds secs, pieds mouillés", les Cubains interceptés en mer sont rapatriés à Cuba, tandis que ceux qui parviennent à mettre le pied sur les côtes américaines sont autorisés à rester aux Etats-Unis.

Le groupe attirait ses clients via une agence de voyages qu'il dirigeait à Tenerife, une île espagnole des Canaries dans l'Océan Atlantique, au large de la côte ouest du Maroc.

La police a arrêté onze Cubains et trois Espagnols et saisi 12 faux permis de séjour espagnols ainsi que 13.000 euros et 3.250 dollars en liquide.

ds/abk/ros