NOUVELLES
27/07/2014 04:21 EDT | Actualisé 25/09/2014 05:12 EDT

La femme qui aurait mangé un oiseau cru dans le métro se défend sur Facebook

MONTRÉAL - Une publication sur Facebook affirme que la femme filmée dans le métro de Montréal alors qu'elle semble déplumer puis manger un oiseau cru ne faisait que se préparer pour «un repas traditionnel» qu'elle comptait cuisiner chez elle.

La femme, qui s'est identifiée sur Facebook sous le nom de Christina David et qui se dit Inuite, affirme qu'elle n'est pas «folle» et qu'elle n'était pas en train de manger l'oiseau cru, contrairement à ce qui a été rapporté.

Une vidéo publiée sur YouTube plus tôt en juillet semble montrer la femme assise sur un siège dans une voiture de métro, penchée vers l'avant, en train de déplumer ce qui semble être un oiseau, puis le manger.

Un porte-parole de la police, Manuel Couture, a indiqué que les enquêteurs n'avaient pas eu de contact avec Mme David et n'avaient pas identifié la personne dans la vidéo.

L'homme qui filme la scène affirme qu'il va vomir, tandis que d'autres passagers changent de place pour s'éloigner de la femme, mais Mme David se dit surprise par le tollé provoqué par la vidéo.

Dans une longue conversation avec ses amis sur Facebook, la femme, qui utilise aussi le nom de Christina Qualli Poasie, accuse les autres passagers et les médias d'avoir eu une réaction exagérée.

«C'est de leur faute s'ils regardaient et s'ils ont été dégoûtés... Je ne pouvais attendre d'être rendue à la maison pour le mettre dans une grande casserole avec des oignons et des champignons», a-t-elle écrit.

Certains de ses amis lui ont répondu qu'elle était «une vraie Inuite».

Christina David écrit aussi qu'elle ne faisait «aucun dégât».

«J'étais si contente que je ne me souciais pas de l'endroit où j'étais à ce moment, mais tout ce que j'ai à dire, c'est que je ne suis pas folle», a-t-elle écrit. «Je serai toujours une Inuite peu importe où je suis.»

La Presse Canadienne a tenté de joindre Mme David dimanche pour confirmer qu'elle était bien la femme sur la vidéo, mais n'a pas été en mesure de la contacter.

M. Couture a indiqué que la femme de la vidéo pourrait être accusée d'avoir troublé l'ordre public.

«Un enquêteur devra la rencontrer et déterminer ce qui s'est produit», a-t-il indiqué.